Le petit monde de venusia

Mon nouvel engagement

Et oui, après des mois d'hésitations, j'ai enfin franchis la porte d'un refuge SPA pour un autre motif qu'adopter un animal ou déposer un don de croquettes.

Je me suis enfin décidée à m'engager un peu plus en essayant d'aider ces animaux. J'ai eu ce déclic en adoptant Dolce en janvier dernier, et j'ai eu envie de faire plus pour ses compagnons de galère.

Même si mon engagement me semble bien dérisoire par rapport à ce que d'autres personnes font pour eux, je suis contente de mettre ma pierre à l'édifice.

J'ai rencontré une bénévole qui s'implique beaucoup pour essayer de rendre ces animaux reclus malgré eux un peu plus heureux et elle a accompagné mes premiers pas au refuge.

J'ai profité de ma semaine de vacances pour faire connaissances avec ces adorables petites bêtes ; chats et chiens.
Il m'en reste beaucoup à connaître et à aider.

Je promène les chiens, je leur fais des calins pendant les balades.

C'est trés important puisque c'est lors de ces contacts qu'on apprend à les connaître et à orienter ensuite le choix des adoptants vers tel ou tel animal. C'est aussi lors de ces contacts que ces chiens reprennent ou commencent à reprendre confiance, ce qui peut parfois être long.

Et quel plaisir quand au bout de deux ou trois visites, un animal, au début un peu indifférent, vous reconnait et vous fait la fête dans sa cage, reconnaissant la personne qui la caressé, promené ou apporté une petite friandise.

Les chats, qui en apparence sont indépendants, souffrent en fait énormément du manque d'affection, de la surpopulation. Le stress qui y est lié et la promiscuité avec leurs congénères font qu'ils développent de nombreuses maladies. Certains, progressivement, s'éloigne des hommes (et des adoptants potentiels) et retournent à l'état sauvage, d'autres se laissent mourrir...

Même si cela ne résoud pas tout, le simple fait de les caliner, les cajoler, leur parler, jouer avec eux permet à certains d'entre eux de garder confiance et de rendre leur séjour plus supportable. Et pour moi qui adore les chats mais qui ne peut en avoir, c'est un réel plaisir de les soigner.

Avec la reprise du travail (et oui, les vacances ont une fin...), mes visites vont se faire moins fréquentes et peut être un peu moins longues mais mes chéris me manquent déjà.
Une bonne nouvelle quand même : l'un de mes petits chouchou vient de trouver des maîtres.

J'espère que ses nouveaux maîtres connaitront ce que je vis depuis que j'ai Dolce à la maison.



30/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres