Le petit monde de venusia

Mes animaux


Actarus et Vénusia

Je vous laisse deviner d'où j'ai tiré ces noms...

J'ai recueilli ces deux bébés le 21 décembre dernier, chez une dame qui voulait les donner aux chats du village.

Je n'étais pas trés sure de les garder, parceque nous avions encore beaucoup de peine pour Copain mais finalement, ils sont trop mignons, on les garde.

 

Actarus, c'est le petit mâle, crème et agouti et Vénusia, c'est la fille, rousse et noire

Ils sont encore trés peureux, et Vénusia est en traitement pour la teigne.

Ils ont environ 6 semaines et pèsent aujourd'hui 300g et 250 g.

Je les dope aux vitamines.

Je ferai castrer Actarus quand il aura 5 mois pour qu'ils puissent vivrent ensemble, sans nous faire de bébés.

Je commence déjà à économiser pour leur offrir un petit palace sur 3 étages


27/12/2007
3 Poster un commentaire

Copain nous a quitté

Copain nous a quitté le 4 décembre 2007.

Je l'ai fait euthanasié au terme d'une maladie longue et difficile à gérer pour nous puisque nous nous sommes tous les deux réveillé chaque nuit toutes les deux heures pour le nourrir à la seringue et maintenir son poids.

Il a eu un empoisonnement du sang et d'affreux spasmes toute la nuit.

Le lendemain, après avoir passé la nuit au chaud, dans notre lit, je l'ai emmené en urgence chez le véto, il était paralysé des pattes arrières.

Je m'en veux terriblement encore aujourd'hui de ne pas être rentré déjeuner le lundi, j'aurais probablement pu prendre rendez vous chez le véto.


27/12/2007
0 Poster un commentaire

Mon nouvel engagement

Et oui, après des mois d'hésitations, j'ai enfin franchis la porte d'un refuge SPA pour un autre motif qu'adopter un animal ou déposer un don de croquettes.

Je me suis enfin décidée à m'engager un peu plus en essayant d'aider ces animaux. J'ai eu ce déclic en adoptant Dolce en janvier dernier, et j'ai eu envie de faire plus pour ses compagnons de galère.

Même si mon engagement me semble bien dérisoire par rapport à ce que d'autres personnes font pour eux, je suis contente de mettre ma pierre à l'édifice.

J'ai rencontré une bénévole qui s'implique beaucoup pour essayer de rendre ces animaux reclus malgré eux un peu plus heureux et elle a accompagné mes premiers pas au refuge.

J'ai profité de ma semaine de vacances pour faire connaissances avec ces adorables petites bêtes ; chats et chiens.
Il m'en reste beaucoup à connaître et à aider.

Je promène les chiens, je leur fais des calins pendant les balades.

C'est trés important puisque c'est lors de ces contacts qu'on apprend à les connaître et à orienter ensuite le choix des adoptants vers tel ou tel animal. C'est aussi lors de ces contacts que ces chiens reprennent ou commencent à reprendre confiance, ce qui peut parfois être long.

Et quel plaisir quand au bout de deux ou trois visites, un animal, au début un peu indifférent, vous reconnait et vous fait la fête dans sa cage, reconnaissant la personne qui la caressé, promené ou apporté une petite friandise.

Les chats, qui en apparence sont indépendants, souffrent en fait énormément du manque d'affection, de la surpopulation. Le stress qui y est lié et la promiscuité avec leurs congénères font qu'ils développent de nombreuses maladies. Certains, progressivement, s'éloigne des hommes (et des adoptants potentiels) et retournent à l'état sauvage, d'autres se laissent mourrir...

Même si cela ne résoud pas tout, le simple fait de les caliner, les cajoler, leur parler, jouer avec eux permet à certains d'entre eux de garder confiance et de rendre leur séjour plus supportable. Et pour moi qui adore les chats mais qui ne peut en avoir, c'est un réel plaisir de les soigner.

Avec la reprise du travail (et oui, les vacances ont une fin...), mes visites vont se faire moins fréquentes et peut être un peu moins longues mais mes chéris me manquent déjà.
Une bonne nouvelle quand même : l'un de mes petits chouchou vient de trouver des maîtres.

J'espère que ses nouveaux maîtres connaitront ce que je vis depuis que j'ai Dolce à la maison.


30/07/2007
0 Poster un commentaire

Pinouille, la petite copine de Copain

C'est la petite cobaye de ma soeur!

C'est la complice de Copain, ils sont dans la même pièce lorsqu'on va le week end chez mes parents et on a l'impression qu'ils se donnent des tuyaux pour nous faire tourner en bourrique :

L'un mange les barreaux de sa cage, l'autre crie...

J'ai offert Pinouille à ma soeur à peu près 6 mois après l'arrivée de Copain.
Elle tenait dans notre main.
C'est un cobaye rosette avec des poils durs. Elle est beaucoup plus grosse et grande que Copain, elle pèse presque 1kg.

D'ailleurs, elle est au régime!

Elle rafole des concombres et des fruits. C'est une petite chipie trés capricieuse qui n'aime pas trop être portée et cajolée. Par contre, elle adore courrir en liberté dans la maison.


01/07/2007
1 Poster un commentaire

Franzie

Voici mon vieux pépère, qui est mort fin décembre 2006 à l'âge de 17 ans et demi.

Nous l'avions adopté en 1990 dans un refuge (celui où j'ai adopté Dolce) pendant les vacances d'été. Une victime de plus des départs en vacances certainement!

Il avait à peu près un an quand on l'a eu et il était trés peureux (peur du balais, de la serpillère...)

On ne saura jamais ce qu'il a vécu avant mais ce qui est sûr, c'est que le refuge l'avait beaucoup marqué.
Après plusieurs graves maladies (une piroplamose et une hépatite), une ablation d'une tumeur et des accidents cérébraux au cours de ses dernières années, il est mort dans son sommeil, sur son coussin préféré. On l'a tous beaucoup pleuré, notre bon vieux batard au sale caractère et c'est pour ça que j'ai vite été adopter un autre chien.

On pense encore souvent à lui, je pense que personne chez nous ne l'oubliera.


01/07/2007
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :